le blog de bienêtre.marketing
Vous rédigez vous-même vos contenus : évitez ces 8 erreurs !

SEO : les 8 erreurs à ne pas faire si vous rédigez vous-même vos contenus !

Sommaire

Écrire pour le Web (articles de blog, contenus de pages…), c’est un métier. Ce n’est pas nous qui allons vous dire le contraire. Pour autant, vous avez peut-être envie d’être le véritable auteur de vos textes. Il se peut également qu’à cause de contraintes budgétaires, vous préfériez assumer vous-même la rédaction de vos contenus.

Nous respectons bien évidemment votre choix. Et notre travail étant de vous accompagner au mieux dans l’aventure du webmarketing, voici 8 erreurs fréquemment faites (et à ne plus faire !) en rédaction Web qui nuisent clairement aux objectifs SEO.

À vos plumes !

1. Ne pas se mettre à la place de l’internaute

L’objectif de tout contenu dit « optimisé » est d’être bien référencé dans les SERP, les pages de résultats des moteurs de recherche.

Pour le formuler autrement, pour qu’un texte soit bien placé dans les résultats, il doit correspondre à la requête de l’internaute. Il est donc nécessaire de se mettre dans sa peau afin d’anticiper son attente.

La plupart des requêtes formulées par les internautes prennent la forme de questions. Par exemple : « comment mieux dormir ? » ou « comment diminuer le stress naturellement ? ».

Vous êtes passionné(e) par votre métier et convaincu(e) par vos méthodes et techniques. Naturellement, il serait tentant pour vous d’écrire des pages et des pages sur leurs particularités, leurs mécanismes, ce qui les distingue des autres méthodes, leurs origines, etc. Mais cela va-t-il répondre à la question de l’internaute ?

Pour définir un sujet d’article et pour trouver son orientation, commencez toujours par chercher la problématique de vos lecteurs, puis répondez-y.

2. Dupliquer votre contenu

Nous ne parlons pas ici de copier un article qui ne serait pas de vous, mais bien d’utiliser plusieurs fois et sur 2 pages différentes l’un de vos contenus (ou une grande partie).

Lorsque vous dupliquez un texte sur 2 pages différentes de votre site, Google pénalisera l’une de ces 2 pages. Chose évidemment contre-productive pour l’ensemble du site.

Il en va de même dans le cas où vous seriez un « auteur invité » sur un autre site et que vous utiliseriez l’un de vos articles de blog.

La règle : chaque contenu publié est un contenu neuf !

3. Ne pas assez ou mal structurer votre texte

Les titres et sous-titres qui structurent votre texte sont importants pour la compréhension du lecteur, mais aussi et surtout pour séduire les robots d’indexation qui régissent les moteurs de recherche.

Ces intertitres, également appelés headings ou balises Hx, sont essentiels au référencement.  

4. Faire des phrases trop longues

Bon. Sur ce point, je me dois d’être honnête : je ne suis pas moi-même un exemple. Si vous êtes un lecteur régulier de notre blog, vous avez peut-être déjà remarqué mon goût pour les phrases très construites ! Pour autant, connaissant ma tendance, je suis vigilante à ne pas tomber dans des phrases à la Proust (écrivain qui tourne en moyenne à 43 mots par phrase contre une vingtaine chez les autres auteurs !).

Bref. L’idée n’est pas de cumuler des phrases courtes type « sujet-verbe-complément-point ». Il faut trouver un équilibre dans le rythme. Rappelez-vous que la lecture sur écran est plus fatigante que sur papier. Il ne faut pas perdre le lecteur en chemin !

Un petit truc qui peut vous servir : après une phrase un peu longue, faites un saut de ligne. Et remarquez que c’est précisément ce que j’ai fait dans ce paragraphe 😉

5. Ne pas utiliser le vocabulaire de la longue traîne

En SEO et pour faire simple, la longue traîne est un concept qui désigne les mots faisant partie du champs sémantique du mot-clé principal, mais qui sont peu utilisés par les internautes dans leurs recherches.

Vous vous demandez sûrement pourquoi on vous conseille de les utiliser dans vos contenus puisque les internautes eux-mêmes les utilisent peu ?

À vrai dire, tout est très logique. Les mots appartenant à la longue traîne attirent moins, c’est vrai, mais en les cumulant, ils peuvent représenter une part loin d’être négligeable du trafic sur votre site Web.

Autre point positif : étant moins connus et moins utilisés, les mots appartenant à la longue traîne sont moins concurrentiels. De fait, il sera plus facile de vous positionner dessus et de remonter dans les résultats.

6. Ne pas optimiser les balises méta title et méta description

Les balises métas sont les premières lignes que voit l’internaute au moment de sa recherche dans les moteurs. Elles sont absolument essentielles :

  • Pour inciter le lecteur à cliquer sur votre contenu
  • Pour plaire à Google et être bien placé

Nous avons déjà parlé de l’importance de ces balises métas et des critères à respecter dans leur rédaction.

7. Intégrer des fichiers trop lourds

Illustrer vos contenus avec des images, des infographies ou des vidéos, c’est top !

Mais si le poids de ces fichiers est trop lourd et qu’il ralentit l’affichage de votre page, c’est clairement néfaste pour votre référencement.

Google l’assume et l’affirme : il pénalise les pages qui mettent trop de temps à se charger. Et « trop de temps » sur Internet, c’est tout ce qui n’est pas de l’ordre de l’immédiateté.

Il est donc ultra important d’optimiser le poids de vos fichiers. Et puisque nous en parlons, il est également indispensable de renseigner les attributs « titre » et « alt » pour chacune de vos images.

8. Ignorer l’importance des liens hypertextes

Le netlinking est une stratégie SEO indispensable à la rédaction optimisée pour le Web.

☝️

Lisez notre article dédié à ce sujet !

Vous avez rédigé vos contenus en suivant nos conseils, mais vous n’êtes pas sûr(e) ?
Toujours là pour vous accompagner, nous nous occupons aussi de la relecture et des corrections éventuellement nécessaires !

Contactez-nous !

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Inscrivez-vous à notre newslettter

Pour recevoir nos dernières actualités, l’annonce de nos nouveaux textes et de nombreux conseils pour améliorer votre communication sur Internet.