le blog de bienêtre.marketing
Optimisez vos images pour booster votre référencement

SEO : comment optimiser les images pour améliorer le référencement ?

Sommaire

Confucius a dit : « Une image vaut mille mots ».

Jamais cette citation n’a été plus vraie qu’aujourd’hui. Les images sont tout simplement devenues vitales pour votre site Internet. Il est en effet inconcevable de ne pas illustrer un article de blog, une page, une newsletter ou encore un post Facebook. Et ça, vous l’avez probablement déjà très bien saisi.

Mais les images ne servent pas qu’à séduire le lecteur. Elles ont aussi un rôle à jouer dans le référencement naturel en impactant le SEO.

Explications et conseils.

Le référencement des images : c’est quoi ?

Le référencement des visuels est une technique SEO qui fait aujourd’hui partie des bonnes pratiques à respecter pour améliorer la position d’un site Internet dans les SERPs. Pour en comprendre l’intérêt, il suffit de savoir une chose : lorsque Google examine une image, il ne voit pas un visuel mais des contenus écrits :

  • Le nom du fichier
  • Le texte alternatif
  • Le titre
  • La légende

Ce sont ces données textuelles qui permettent à Google de comprendre une image, et donc d’en tenir compte.

Le référencement des images : dans quels cas et comment faire ?

Les images ont potentiellement un pouvoir d’amélioration du trafic pour tous. Mais il est vrai que certains domaines d’activités ont tout intérêt à travailler leur référencement en priorité. C’est le cas par exemple des sites de e-commerce et des agences Web, où la séduction visuelle joue un rôle central. Par ailleurs, ce sont des domaines pour lesquels de nombreux internautes passent par Google Images pour faire leurs recherches.

Néanmoins, vous aussi qui êtes dans le bien-être et la santé, vous avez intérêt à travailler le référencement de vos illustrations. Ne serait-ce que pour ajouter des mots-clés relatifs à votre activité.

Prenons un exemple tout simple : vous avez une image que vous souhaitez utiliser pour illustrer un article de blog sur les bienfaits de la sophrologie chez les séniors. Le nom de votre fichier image est du type IMG856224.jpg. Vous aurez tout à gagner en le renommant sophrologie-seniors.jpg. Google pourra ainsi positionner votre image avec pertinence.

De même, le texte alternatif (ou balise « ALT ») est un contenu lu par les moteurs de recherche. Vous pouvez donc vous en servir pour insérer des mots-clés qui participeront à améliorer le référencement global de votre site Internet.

Enfin, le titre et la légende sont des champs à ne pas oublier car ils apportent des informations importantes sur votre image aux moteurs de recherche. Mais attention : quand on veut travailler l’optimisation, il faut toujours veiller à ne pas tomber dans l’écueil de la suroptimisation, jamais souhaitable car lourdement pénalisée par Google.

Optimiser des images pour le Web, ce n’est pas que travailler leur référencement

Optimiser vos images, cela passe également par le bon choix du format et un travail sur la taille et le poids du visuel. Ce sont des points très importants car ils influencent directement le temps de chargement de votre site. Et vous le savez déjà : si vos pages sont trop longues à charger, Google vous pénalise.

Réduire la taille des images

Le chargement d’une image est fonction de sa taille. Certains outils permettent facilement d’ajuster l’image pour le Web sans nuire à sa qualité. Sur Photoshop par exemple, il y a la commande « sauvegarder pour le web ». Gimp est une autre solution, gratuite, si vous n’avez pas Photoshop.

Choisir le bon format d’image

Il existe différents formats d’images pour le Web : jpeg, jpg, png, gif, etc. Tous ont leur propres intérêts en fonction de l’image. Par exemple :

  • Le format JPEG est bien pour des images avec beaucoup de couleurs
  • Le format PNG est particulièrement adapté aux logos ou aux images utilisées en transparence
  • Le format GIF est destiné aux animations

Choisir le bon format sera un gros plus pour l’optimisation de vos images.

Il faut toutefois noter un point, qui sera une évolution probable aux différents formats d’images : en 2010, Google a créé le format Webp. Un nouveau format d’image plus performant supposé remplacer tous les autres. Même si au bout de 10 ans, le format Webp n’a toujours pas fait sa place, il faut s’attendre dans les années à venir à sa démocratisation.

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Inscrivez-vous à notre newslettter

Pour recevoir nos dernières actualités, l’annonce de nos nouveaux textes et de nombreux conseils pour améliorer votre communication sur Internet.