le blog de bienêtre.marketing
SEO et maillage interne : nos 5 conseils d’optimisation

SEO : 5 bonnes pratiques à respecter pour optimiser votre maillage interne

Sommaire

Cela vous est forcément déjà arrivé : vous recherchez une information sur le web, vous arrivez sur un blog bien alimenté, et de lecture en lecture, vous vous retrouvez avec 5, 6, 10 onglets ouverts, tous détaillant un aspect dont le point de départ était votre question initiale. Eh bien, cela est possible grâce au maillage interne.

Les liens internes qui composent le maillage interne (les bouts de texte sur lesquels on peut cliquer et qui s’appelle des ancres) permettent ainsi d’améliorer sensiblement l’expérience utilisateur en rendant la navigation plus fluide. Mais ils permettent également à Google de comprendre et d’indexer les pages qui en contiennent. À ce titre, le maillage interne est considéré comme une technique SEO essentielle dans toute bonne stratégie de référencement naturel.

Comment dès lors construire un maillage interne efficace pour votre site web ?

Voici nos 5 conseils 👇

1- Créez très régulièrement de nouveaux contenus

Il n’y a pas de secret, pour placer des liens internes et construire un beau maillage interne, il faut bien du contenu.

Mais attention : ce que Google aime, c’est une alimentation en nouveaux contenus frais de façon régulière plutôt que brutalement tout d’un coup. Vos liens internes doivent s’intégrer progressivement pour être pris en compte, et non pas en groupe.

Le mieux : utilisez un calendrier éditorial et prévoyez vos futurs liens internes dès cette étape.

2- Mettez à jour vos anciens articles de blog et ajoutez-y des liens internes

Pour optimiser ou pérenniser votre référencement naturel et vos efforts en SEO, il est important (très important) de reprendre régulièrement vos anciens articles pour leur donner un petit coup de jeune.

Nous vous le disions déjà dans notre sujet consacré au rewriting : enrichir d’anciens contenus avec 1 ou 2 nouveaux paragraphes de contenu frais, retirer les informations obsolètes, revoir les balises et autres paramètres pour coller aux nouvelles exigences des robots d’indexation de Google dont l’algorithme évolue sans cesse, tout cela est indispensable pour vous assurer une bonne position dans les pages de résultats. Et dans la foulée, bien évidemment, profitez-en pour rajouter des liens internes ou mettre à jour ceux qui existaient déjà !

3- Prenez soin du texte d’ancrage de vos liens internes

L’ancre de votre lien, c’est le bout de texte (en bleu souvent, sur bienetre.marketing c’est en violet) sur lequel l’internaute peut cliquer. Les mots choisis pour être l’ancre ont une grande importance, car c’est à partir d’eux que Google considèrera un lien comme pertinent ou non.

Pour bien faire, l’ancre doit contenir les mots-clés principaux (sans jamais suroptimiser bien sûr), ou les cooccurrences de ces mots-clés afin d’élargir le champ sémantique. Concrètement, une ancre sur les termes « cliquez ici » ou « pour en savoir plus » n’a strictement aucun intérêt et peut même être contre-productive.

4- Attention à l’URL de votre lien

L’URL, c’est ce qui s’affiche dans la barre de navigation lorsque vous cliquez sur un lien. Cette URL doit être la plus courte possible et la plus explicite. Autrement dit, elle doit contenir les mots-clés et permettre de savoir de quoi parle la page, rien de plus.

L’humilité fait toujours du bien, et à ce titre, nous allons nous placer un instant dans un superbe contre-exemple. Nous utilisons pour bienetre.marketing le CMS WordPress pour l’intégration de nos articles de blog. Par défaut, WordPress reprend le titre de l’article pour créer l’URL de la page. À la création de notre blog, nous ne prêtions pas assez d’intérêt à cette URL. Si bien que nos articles ayant des titres souvent assez longs (des titres longs, c’est bien pour le SEO), nous nous retrouvons aujourd’hui avec des URL longues aussi. Par exemple, voici l’URL de l’article sur le rewriting : https://bienetre.marketing/la-reecriture-rewriting-la-correction-et-la-mise-a-jour-des-contenus-de-votre-site-internet-des-indispensables-pour-le-referencement/ 👉 C’est horriblement trop long ! Et c’est surtout pénalisant pour nous. Snif… 😢

Aujourd’hui, nous faisons différemment et mieux. Au moment de l’intégration, nous réduisons l’URL afin de l’optimiser. Par exemple, cet article dont le titre est « Stratégie de Content marketing : quelles sont les bonnes fréquences de publication pour vos articles de blog, vos newsletters et vos posts sur les réseaux sociaux ? ». L’URL optimisée est : https://bienetre.marketing/bonnes-frequences-de-publication-en-content-marketing/.

Bref. Cette action sur l’URL au moment de l’intégration prend maximum 1 minute. Par contre, il faudrait très clairement que nous nous attelions à reprendre toutes nos vieilles URL non conformes. Le hic, c’est que cela perturbera tous les liens internes qui construisent notre maillage interne. Et là, faire des modifs proprement, ce serait un gros chantier. Pourtant, on va devoir s’y coller, et nous allons perdre énormément de temps.

Conclusion donc, et surtout conseil pour vous : dès l’intégration de vos articles et avant de créer vos liens internes, pensez bien à la structure de vos URL pour ne pas avoir à y revenir après !

5- Le mieux est ennemi du bien !

Vouloir trop bien faire provoque souvent l’effet inverse… C’est vrai en yoga, c’est vrai dans une démarche de développement personnel, c’est vrai lorsque l’on veut prendre son alimentation en mains, et c’est vrai dans le monde digital aussi !

Usez des liens mais n’en abusez pas. Rappelez-vous avant tout qu’ils doivent être utiles et pertinents pour vos lecteurs. Réfléchissez d’abord à eux et à leur plaisir pendant leur navigation sur votre blog. Si vous prenez soin de vos lecteurs, alors Google et ses robots suivront !

 

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Inscrivez-vous à notre newslettter

Pour recevoir nos dernières actualités, l’annonce de nos nouveaux textes et de nombreux conseils pour améliorer votre communication sur Internet.